Nigeria : arrêtée alors qu’elle allait vendre au Mali 4 jeunes filles à des fins de prostitution

Nigeria : arrêtée alors qu’elle allait vendre au Mali 4 jeunes filles à des fins de prostitution
18 janvier 2020

La police nigériane a interpelé une jeune femme responsable d’un réseau de trafic humain et spécialisée dans le trafic des filles à qui elle impose le proxénétisme. Agée de 30 ans, la suspecte nommée Omowunmi Michael a été interpellée à son lieu de résidence par les agents de la NSCDC, l’agence nigériane de défense civile et de sécurité.

Après son arrestation, la jeune femme a confié aux autorités qu’elle échangeait habituellement les jeunes filles de son pays qu’elle insérait dans des réseaux de proxénétisme dans d’autres pays africains, en l’occurrence le Mali, en échange de 30 000 francs CFA par fille vendue. La trafiquante a été arrêtée à sa résidence par les agents de la NSCDC, dans la journée du mercredi 15 janvier, en présence de quatre jeunes filles qu’elle s’apprêtait à vendre au Mali. Les victimes secourues de justesse par les responsables de la NSCDC étaient Victoria Oshioke âgée de 18 ans, Aloaye Joy âgée de 22 ans, Anuoluwapo Mustapha et Amaka Eze âgée de 23 ans.Initialement revendeuse de produits alimentaires, la trafiquante a avoué qu’elle s’est lancée dans la traite des jeunes filles depuis deux ans et que les bénéfices tirés de cette activité illégale lui permettent d’entretenir son garçon qui est âgé de 7 ans. Elle aurait été initiée dans ce commerce inhumain, en 2017, par une jeune femme. Cette dernière lui aurait fait la promesse d’une existence meilleure si elle acceptait de travailler au Mali en tant qu’aide-ménagère.

Ce n’est pas la première fois que des réseaux de trafics humains à des fins de proxénétisme sont démantelés au Nigeria. En Novembre 2019, le tribunal correctionnel de Lyon a condamné plusieurs membres d’un réseau de proxénétisme menant leur crime crapuleux dans la région sud du Nigeria, à la prison ferme. Certains parmi les acteurs de ce réseau prétendaient être des pasteurs.

On espère que l’arrestation de Omowunmi Michael permettra de mettre à nu son réseau de trafic qui, sans aucun doute, compte plusieurs autres membres qui méritent autant qu’elle d’être écroués.

(Visited 162 times, 1 visits today)

Articles Simulaires