Mali : la Cour d’Appel ouvre une enquête sur l’arrestation de 49 militaires ivoiriens

Mali : la Cour d’Appel ouvre une enquête sur l’arrestation de 49 militaires ivoiriens

Le Procureur Général près la Cour d’Appel de Bamako a annoncé, l’ouverture d’une enquête sur l’arrestation de 49 militaires ivoiriens le 10 juillet dernier à Bamako.

« Le Procureur Général près la Cour d’Appel de Bamako informe l’opinion nationale et internationale que suite à l’interpellation de quarante-neuf (49) militaires de nationalité ivoirienne, le dimanche 10 juillet 2022 à l’aéroport international Président Modibo Keita Senou, il a instruit l’ouverture d’une enquête judiciaire pour faire toute la lumière sur cette affaire », indique un communiqué de la cour.

La même source précise que « l’évolution de la dite enquête fera l’objet de toute communication ultérieure utile ».

Cette annonce intervient alors que le président ivoirien a annoncé mardi sa disposition à discuter avec les autorités maliennes au sujet des militaires arrêtés à Bamako.

Le président de la Transition malienne, le Colonel Assimi Goïta, avait, pour sa part, annoncé lundi son ouverture au dialogue y compris par voie diplomatique avec l’Etat de la Côte d’Ivoire au sujet des 49 militaires ivoiriens arrêtés le 10 juillet dernier à Bamako.

« A cet égard, le Président de la transition a souhaité que le Togo mène une mission de bons offices entre les parties concernées » expliquant que « le ministre Dussey a réaffirmé la disponibilité du Président Faure Essozimna Gnassingbe à poursuivre son appui à la Transition et à aider à la résolution de cette situation ».

Le 10 juillet dernier, le Gouvernement de la Transition du Mali avait annoncé l’interpellation de quarante-neuf (49) militaires ivoiriens à Bamako, dont une trentaine appartenant aux forces spéciales, qualifiés de mercenaires tels que définis par la Convention de l’Organisation de l’unité africaine (OUA) sur l’élimination du mercenariat en Afrique.

(Visited 18 times, 1 visits today)

Articles Simulaires

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.